For more information, please follow to page.
Visitez le site implique l'acceptation des cookies. - Voyez plus à: Politique de confidentialité des cookies

Knowledge Base - Les glutens

Les glutens

En lisants les ingrédients sur les sacs d'emballages, les glutens sont présent pour ainsi dire dans toutes les croquettes pour les chiens chats et furets. Ce sont des collants particulièrement indigestes. Sous les formes de gluten de blé, d'orges, d'avoines elles ont la réputation d'être allergènes. Les glutens ne sont pas un aliment pour des carnivores. L'incorporation des glutens dans les croquettes trouve une explication technique liée à leurs fabrication qui se fait par extrusion. Étant des collants ils permettent que les croquettes ne s'effritent pas lors de cette étape de la production.

Techniquement, le gluten est un résidu protéique de l'extraction de l'amidon du blé. Mais l'appellation a été étendue par l'industrie agroalimentaire à d'autres protéines provenant d'autres céréales que le blé. Par exemple, le gluten de maïs, ne présente aucun risque de consommation pour les malades, mais reste cependant également parfaitement indigeste pour nos chiens, chats et furets. Ces protéines sont classées en deux groupes :les prolamines et les gluténines.

Les composants toxiques dans la maladie cœliaque sont certaines prolamines :

  • les a-gliadines du blé et de ses différentes variétés moins courantes, comme l’épeautre ou le kamut .
  • les hordénines de l’orge.
  • les sécalines du seigle.
  • les prolamines du triticale, un hybride de blé et de seigle servant essentiellement comme fourrage aus animaux de rentes.

Les avénines de l'avoine ont été classées dans les protéines toxiques pour les malades cœliaques. Néanmoins, ce classement est aujourd'hui remis en cause, et leur consommation pourrait ne pas provoquer de lésions intestinales.

Les chiens, les chats et les furets devraient éviter les céréales et les hydrates de carbone (Glucides)

La majorité des manuels classiques de médecine vétérinaire sont d’accord pour dire que les chats et les chiens n’ont surtout pas besoin d’hydrates de carbone, bien que la nourriture sèche que l’on dit recommandée, et qui représente la principale source d’alimentation pour la majorité de nos animaux domestiques, contredit à la fois la diète naturelle de ces animaux et la littérature vétérinaire. Plusieurs marques de nourriture sèche pour animaux contiennent un haut taux d’hydrates de carbone, peu de protéines animales, peu de gras et la plupart ne contiennent pas d’eau.

Ce fait est largement ignoré par la majorité des producteurs de nourriture pour animaux domestiques, et ce fait est par ailleurs mentionné dans le livre Canine and Feline Nutrition, qui statut que le contenu nutritionnel de la plupart des aliments commerciaux est constitué d’hydrates de carbone.

Mise à part que les glutens ne sont pas un aliment naturelle pour nos carnivores, ils sont la sources de maladies identiques aux humains

D'après le Dr. vét. John B. Syme.

Le gluten et les autres protéines qui sont ajoutées à la nourriture des chiens et des chats causent les mêmes maladies qu’ils causent à leurs contreparties les humains.

Les chiens et les chats qui ont souffert et sont morts après avoir consommé de la nourriture contaminée , cachent le fait que même le gluten non-contaminé peut causer plusieurs des mêmes problèmes et même plus.

Chez les humains cœliaques et les individus sensibles au gluten, du gluten non-contaminé peut induire des défaillances rénales à la fois aigus et chroniques. Cette forme de défaillance rénale est typiquement connue sous le nom de néphropathie IgA, où les anticorps et les complexes immunitaires contre le gluten se déposent dans les reins, ce qui provoque des dommages et ultimement une défaillance. De plus, cela peut être aigu ou cela peut être chronique conduisant à des traces persistantes de sang (microscopiques) et de protéines dans l’urine .

Le Dr. Symes affirme que c’est un fait surprenant mais bien établi que les lectines (protéines) de gluten (blé, orge, seigle), les produits laitiers (caséine, lactalbumine) le soya et le maïs sont capables d’induire de sérieux problèmes de santé chez les humains sensibles à ces aliments. Il va encore plus loin dans sa conviction et affirme que de tels aliments ne sont pas nécessairement bons pour la santé de tous et chacun—pas plus les animaux domestiques que les humains et de tels aliments sont plus nuisibles pour certains individus que pour d’autres. Selon ces propos, quiconque consomme ou donne à ces animaux domestiques ces aliments sur une base journalière s’exposera à des problèmes de santé—c’est seulement une question de temps.

Le Dr. Symes se permettait d'ajouter : Le Irish Setter est une race reconnue pour souffrir d’intolérance au gluten, mais il est clair que le gluten affecte plusieurs autres races de chiens et de chats.

Et pourquoi pas? L’intolérance au gluten affecte bien les humains alors que nous avons eu des milliers d’années pour nous adapter au blé. Nos animaux domestiques ne mangent de la nourriture à base de blé que depuis 20 ans.“

Ça n’a pas d’importance, selon le Dr. Symes, qu’on nous ait dit que le gluten de blé contaminé  est la cause de défaillances rénales ou qu’il soit prouvé que le gluten contaminé est responsable de la mort de ces animaux.


Le fait est que le gluten de blé, contaminé ou non, peut causer, cause et/ou contribue à ces conditions. Donc, selon le Dr. Symes, le gluten ne devrait jamais se retrouver dans l’alimentation des animaux domestiques.


Pour illustrer sa théorie, le Dr. Symes rappelle que la moyenne d’âge des chiens et des chats aux États-Unis est respectivement de 12 ans et 13 ans, alors que leurs contreparties sauvages peuvent vivre jusqu’à près de 30 ans et 40 ans respectivement.

Pour cette raison, nous devrions regarder d’un peu plus près ce que nous déposons dans leurs écuelles. Une étude Européenne a démontré que les animaux domestiques nourris avec les restes de table vivent en moyenne 3 ans de plus que ceux qui sont nourris seulement à partir d’aliments commerciaux.

Pourquoi? La réponse, au moins en partie, est que la nourriture préparée commercialement ne peut pas contenir tous les nutriments essentiels retrouvés dans la viande fraîche, les fruits et les légumes.

La demande croissante en glutens créant une situation de pénurie amène les fabricants de croquettes de diversier leurs sources d'approvisionnement en se tournant vers la Chine. Des glutens frélatés avec de la mélamine qui permet de gonfler artificiellement les valeurs protéiniques était la cause du plus grand scandale qui touchait le pet food en 2007 et qui causait une hécatombe de chiens et chats morts et des dizaines de milliers d'animaux sérieusement atteint à vie dans leur santé.

© Pieter Wenk 2006-2014
http://www.b-a-r-f.com

All rights reserved.
This material may not be published, broadcast,
re-written or redistributed without prior permission by the author

Details

Created : 2013-02-20 16:16:04, Last Modified : 2014-01-27 11:08:58

User Comments

Add a Comment

Paypal Faire un don.

Merci pour votre soutien. Les fonds récoltés serviront aux différents travaux de maintenance du site/serveur.

Amount: