Les dangers des vaccins.

Publié par Viggo. Publié dans Vaccinations

Avec mes remerciements au Dr. vét. Patricia Jordan pour la permission de nous laisser publier son article Smoke and Mirrors qui traite des différents dangers concernant la vaccination de nos chiens avec un passage dédié à la Leptospirose.

(Merci également à tamtam pour ce gros travail de traduire ce texte en français)

LES DANGERS DES VACCINS

Il existe beaucoup d'autres éléments importants à prendre en compte  quand on aborde l'inocuité  de la vaccination en général .
Il y a à présent une pléthore de recherches impliquant les vaccins dans la création de l'immunopathologie .La réponse immunitaire à la soupe chimique administrée par l'intermédiaire des vaccins,  a pour résultat la production d'anticorps. Les antigénes microbiens peuvent aussi provoquer la production d'anticorps 37

L'immunogénétique des maladies d'auto-immunité et d'auto-anticorps sont sous contrôle génétique; cependant le vaccin lui-même crée une réponse génétique dans son sillage, la vaccination mène à des mutations du génome.

La maladie auto-immune d'une génération crééra la maladie génétique dans la génération suivante.

Donc les vaccins générent un impact génétique qui détermine non seulement la gravité de la réponse immunitaire dans les infections naturelles mais dictent aussi l'expression de la maladie auto-immune de par l'exposition répétée aux antigènes de par l'administration de vaccins.

Les marqueurs d'histocompatibilité sont aussi réactifs aux vaccins. L'altération génétique que subit le génome n'est jamais étudiée par les fabricants de vaccins. Cela devrait être une exigence pour la sécurité et l'efficacité des vaccins mais cela n'a pas été demandé par les agences gouvernementales de contrôle qui autorisent la mise sur le marché de ces produits.

En fait, on dispose d'exemples-preuves où l'antigène dans le cas de la leptospirose et de la maldie de Lyme produit la même pathologie que l'infection naturelle elle-même.


Pour simplifier, ces vaccins peuvent causer la maladie même que le vaccin est censé combattre. Dans certains cas, les vaccins à base virale peuvent même avoir pour conséquence la maladie virale elle-même.

Ceci est résumé dans le livre de Judith A.DeCava: La Vaccination: Examinons les faits Elle affirme:

La réactivité exagérée aux vaccins se voit facilement dans le spectre des effets secondaires et des maladies qui suivent couramment l'administration de vaccins: l'anaphylaxie, l'anorexie, la fièvre, la déshydratation, la maladie auto-immune, les problèmes digestifs, la boîterie, de fortes vocalisations qui suivent la vaccinationet et aussi

des dysfonctionnements aigus d'organes: du rein, du foie et la pancréatite, la dermatite, le prurit, la dégénerescence des tissus mous, le cancer, la mort.

Il y a eu des cas de tous ces symptômes après le vaccin de la Leptospirose:

Chez des chiens qui ont contracté la Leptospirose, sa gravité peut être associée avec le coursus vaccinal et moins probablement  avec une exposition naturelle préalable, qui peut créer une réponse immunitaire humorale exagérée.
Toute vaccination aura un impact sur le milieu génétique de par une sensibilisation excessive des cellules T et du complexe immunitaire contrte l'antigène de la leptospirose, ce qui fait de la vaccination future et de l'exposition naturelle un grave danger à cause de ce super-antigène qui s'est créé.
L'emprise des vaccinations sur le système immunitaire et les réactions importantes qui en découlent amènent à une cascade de cytocine et à des pathologies de l'immunité effrayantes  .

Dans le rare cas d'exposition à la leptopirose, la réaction super-antigène a un potentiel de risques mortels de par les insuffisances rénales provoquées.
Le même danger existe pour toutes les vaccinations une par une et la probabilité et la gravité de la réaction augmentent de façon exponentielle à chaque fois que l'on inocule le vaccin ( et pour la leptospirose, cela peut être 2 fois par an !)

Dr Ronald Schultz reconnaît ce risque et conseille de bien s'assurer d'une raison valable pour injecter car à chaque fois que vous injectez, vous pouvez tuer le chien.

Il apparait que le microbiologiste Antoine Beauchamp avait raison sur la cause des maladies et la théorie du terrain.
La théorie du terrain stipule que c'est l'organisme du sujet qui détermine la maladie et la réponse individuelle à l'antigène à l'intérieur des cellules immunitaires du patient; les multiples inoculations de vaccins sur-sensibilisent le patient, ce qui aboutit à un état de véritable crise et quand il y a
collision entre l'antigène et les cellules immunitaires, le résultat est la maladie.

Des études  scientifiques sponsorisées par Pfizer sont accompagnées de mesures éducatives de façon à produire des recommandations en faveur de la vaccination du chien SANS PREUVE que le vaccin est sûr et efficace. Ils utilisent des termes comme "susceptibles de" ou "semble" pour expotentialiser le bénéfice de la vaccination non-existant en fait. Ils disent que ces vaccins sont apparemment efficaces ; ils éliminent de leurs écrits tous les faits négatifs, en affirmant que les données publiées qui valideraient ces soucis sont manquantes, car il n'y a aucun organisme indépendant qui pourrait publier quoi que ce soit sur les réactions aux vaccins, aux USA.

Tous les laboratoires  pharmaceutiques et les vétérinaires peuvent se cacher derrière cette affirmation et les effets secondaires des vaccins de la leptospirose continueront d'exister, sans qu'on en parle.

Lorsque j'ai insisté auprès de Merial pour obtenir la preuve que les vaccins de la leptospirose procuraient véritablement une immunité pendant une année entière, ils ont fini par m'envoyer un article disant que leurs vaccins n'étaient même pas testés. Le labo faisait suivre un travail venant d'Intervet aux Pays-bas.
Intervet est la source  de beaucoup de conflits au Royaume-Uni parce qu'ils organisent  des campagnes de marketing annuelles pour défendre la vaccination annuelle des chiens malgré le fait  qu'il n'existe pas de recommandation officielle de l'Association Mondiale des Vétérinaires des Petits Animaux ou de notre AVMA ou AAHA.


Le document censé apporter la preuve de la valeur du vaccin contre la Leptospirose a échoué à évaluer correctement les vaccins par une méthode qui prouverait l'immunité. Les vaccins Merial n'étaient même pas utilisés dans cette étude, menée par le departement  de recherche  bactériologique pour Intervet International ( BV) aux Pays-Bas.

Les labos créent un marché pour le produit, même si le risque de contracter la maladie est pratiquement inexistant alors que le vaccin est hautement dangereux pour les animaux. La médecine humaine n'est pas exempte  de ce genre de tromperie  avec le vaccin GlaxoSmithKline  contre l'hépatite B, le Gardasil de Merck et les vaccins contre les grippe aviaire  et porcine, avec pour résultat  des appels à investigations et des plaintes  portées contre l'OMS.

Les tribunaux américains ont demandé le rappel  du vaccin Lymerix à cause d'accidents suite à ce vaccin; ils ont affirmé par la suite que des fonctionnaires fédéraux ne devraient jamais être autorisés à être consultants dans des secteurs où ils ont à prendre des décisions et mesures fédérales.
En médecine vétérinaire, beaucoup de chercheurs employés par les laboratoires pharmaceutiques. Bien qu'étant dans les facultés de nos institutions de 1ère importance, beaucoup obtiennent  des bourses de recherche octroyées par les grandes firmes pharmaceutiques.

Les effets négatifs des vaccins resteront relégués au niveau anecdotique tant que le gouvernement  et l'industrie  continueront  à protéger la pratique vaccinale.
L'inocuité et l'efficacité des vaccins continuent à être certifiées par ceux qui tirent profit de leur vente et leur utilisation.

A la vue de tout cela, les fabricants de vaccins, continuent leurs efforts pour promouvoir de meilleurs vaccins plus sûrs.
Pfizer fournit les garanties de renforcement de l'immunisation et on lit:  achetez le nôtre, c'est le meilleur. Ils nuancent ceci avec des mentions de changements de sérotype et le fait que des essais de diagnostic sont des nids à problèmes ; et ils ne peuvent pas expliquer des taux aussi élevés dans les titrages de micro-agglutination (MAT) contre des sérotypes non contenus dans le vaccin, ils n'expliquent pas non plus que le vaccin peut produire la maladie elle-même.
Vraiment, on ne manque pas de façons de contester leur garantie d'immunisation !

Cornelle affirme qu'ils ont un vaccin pour le leptospire plus efficace et ils avertissent ce que l'on sait à présent que..

Cela semble être le cas au moment même où l'OMS déclarait en 1999 que ces adjuvants ( que l'on trouve dans les vaccins pour enfants !) étaient carcinogènes dans le IARC .( Institut de recherche sur le Cancer )
Cornell veut prendre une gifle en remettant un autre vaccin leptospirose sur le marché. L'Institut Baker de vaccins animaux va cependant refaire un vaccin d'un autre type et celui-là sera meilleur:

il est fait avec des gènes de bactéries génétiquement modifiées d'Escherichia Coli : ... celui-ci sera meilleur: essayez-le !!!

Malgré de grosses sommes d'argent dépensées en recherches sur les vaccins, il n'y a toujours pas de preuves que les vaccins créent une immunité.
Il est prouvé, par contre, que les vaccins créent des générations de maladies de réactions immunitaires qui sont un fléau pour les populations intensément vaccinées.
Comme l'a répété  à longueure de temps mon collègue Dr Stephen Blake, jamais auparavant dans l'histoire de l'homme n'a existé une affirmation médicale majeure qui soit plus responsable de  mort et de maladie que ne l'est la vaccination telle que nous la connaissons aujourd'hui.

En résumé, mettez-vous au courant de risques d'infection par le leptospire et cherchez immédiatement un traitement si votre chien tombe malade.
Familiarisez-vous avec les symptômes de la leptospirose et sauvez votre chien de risques induits par le vaccin tels que l'insuffisance rénale ou des années de dermatite ou de prurit. Le traitement par antibiotiques est efficace  de même que l'homéopathie.


Vous devez prendre conscience cependant de ce que le microbe n'est pas le problème:

En ce qui concerne le vaccin de la Leptospirose, les nouveaux produits génétiquement modifiés ne vont pas se révéler plus sûrs que leurs prédécesseurs.
Ils vont lâcher ce vaccin sans savoir réellement s'il est vraiment sûr et efficace, comme ils ont procédé pour les autres vaccins.
Intervet Schering Plough est en train de s'emballer sur leur campagne annuelle de marketing  dans le Royaume-Uni basant leur promotion sur le besoin DISCUTABLE de ce vaccin.

La seule protection  contre ce marketing forcené est de connaître l'absence de fondement scientifique derrière la fabrication et l'administration de ce vaccin.
Bien que les laboratoires pharmaceutiques soient responsables de la sécurité des vaccins, on ne les tient pas pour responsables et il n'y aura aucun recours contre ces géants du marketing si votre animal tombe malade.

Un état de choses, que le Docteur Ronald Schultz estime indéfendable.

Dr. vét. Patrica Jordan

© Pieter Wenk 2006-2013  http://www.b-a-r-f.com
All rights reserved.  This material may not be published, broadcast, re-written or redistributed without prior permission by the author

(révisé par nougato, Sept 2016)

Imprimer