Visitez le site implique l'acceptation des cookies. - Voyez plus à: Politique de confidentialité des cookies

Toux de chenil

ImprimerE-mail

Toux du chenil


La bordetella bronchiseptica aussi appelé toux du chenil est une bactérie qui cause l'infection de la trachée et des bronches.

La contamination s’effectue par voie orale, aérienne (salive), éternuements, écoulement nasal, hypertrophie ganglionnaire, toux sèche, râles, pas de fièvre à moins d’une infection secondaire. Chez les jeunes animaux, on peut aussi observer des signes cliniques tels que anorexie, et somnolence. Dès l'âge de trois semaines. Les chiens à risques sont  ceux qui sont stressés ou dont le système immunitaire est affaibli.

Elle apparaît surtout lors des rassemblements canins, mais elle peut cependant également se rencontrer chez des individus isolés.

Symptômes


Éternuements, écoulement nasal, hypertrophie ganglionnaire, toux sèche, râles, pas de fièvre à moins d’une infection secondaire.

Il est faux de croire qu’en administrant ce vaccin il préviendra l’infection ou la transmission entre chiens. En effet beaucoup d'éleveurs de chiens qui partipent à des expositions canines en ont fait d'amères expériences.

Vaccination

Ce vaccin fait partie de ce quil faut appeler: Vaccination avec des multi-pack dont les vétérinaires n'ont hélas pas de problèmes déontologiques d'en faire amplement usages.
Les formulations de vaccins contre la toux de chenils brillent par un manque d'éfficacité qui est difficilement à mettre en doute. Cette inefficacité qui n'est certainement pas ignorée par les grands laboratoires n'a manifestement pas encore fait le chemin vers les vétérinaires.
Il y a actuellement autour de plus de 10 différents vecteurs qui seraient en mesures d'affecter les chiens par une toux de chenils. Or tous les vaccins actuellement disponibles ne couvrent seulement une voir deux souches de vecteurs potentiellement pathogènes.
De nos jours les moyens de traitements permettant de guérir un chien atteint de cette maladie ne posent généralement pas de problèmes. Certes ce chien risque d'être pendant un certain temps incommodés, mais la toux de chenil n'est plus considérer comme étant une pathologie potentiellement mortelle. Elle ne justifie donc en sommes pas une vaccination mise à part l'aspect de l'inefficacité vaccinale.

Les organisateurs des expositions canines seraient avisés de se préoccuper d'une manière plus importante avec l'améliorations des aérations tout en renforçant les mesures de l'hygiène. Ces mesures auront un  impacte plus important pour éviter que les chiens s'infectent par une toux de chenils au lieu de demander stérotyquement un carnet de vaccination démontrant que les chiens sont vacciner correctement.

 

© Pieter Wenk 2006-2014
http://www.b-a-r-f.com
All rights reserved.
This material may not be published, broadcast, re-written or redistributed without prior permission by the author

Paypal Faire un don.

Merci pour vos soutiens. Ils vont servir récolter les fonds permettant différentes actions, comme des analyses, présences aux expositions etc. 10% sont attribués pour différentes travaux de maintenance du site/serveur.

Quantité:


bed-fluent
bed-fluent
bed-fluent