Visitez le site implique l'acceptation des cookies. - Voyez plus à: Politique de confidentialité des cookies

Une meilleure gamelle pour une meilleure vie des furets

ImprimerE-mail

gamelle du fureton


Félicitations, vous venez d’acquérir un fureton, c’est-à-dire un carnivore social capable du pire et du meilleur, suivant la socialisation et l’éducation que l’homme lui aura donnée.

Arrivée à la maison


Ce n’est pas le moment d’inviter tous les amis à venir voir le nouvel arrivant. Attendez quelques jours pour que le fureton  puisse s’habituer aux personnes qui vivent dans la maison et qu’il se sente en sécurité. N’oubliez pas qu’il vient de quitter ses frères et soeurs pour sa nouvelle demeure, c’est un stress considérable pour lui.

Il n’est pas conseillé de laisser directement votre fureton vagabonder dans toute la maison. Mieux vaut lui laisser dans un premier temps un endroit délimité (une pièce) où il ne lui sera pas possible d’aller se cacher et de ce fait vous obliger d’aller le rechercher dans des recoins impossible… !!! Car il ne faut oublier que pour lui vous êtes encore un(e) étranger (ère). Au cours de ses explorations il prendra sûrement des choses interdites dans sa bouche, il vous faut être viligent(e) à tout instant.


Ce dont vous aurez besoin.

  • Beaucoup d’amour
  • De la patience
  • Une main de fer, dans un gant de velours
  • Une cage suffisamment grande
  • Deux gamelles
  • Des litières posées aux endroits stratégiques
  • Un coupe griffe de bonne qualité
  • Des couvertures, dodos et autres endroits confortables !
  • Des jouets tels que balle, corde torsadée, etc.
    Attention à vérifier qu’ils ne sont pas facilement déchiquetables , l’occlusion intestinale est le problème de santé le plus fréquent chez le jeune furet
  • Vinaigre, pour nettoyer les pipis, ¾ tasses environ dans 1 litre d’eau, le garder dans un vaporisateur.

Propreté


Rendre un fureton propre n’est absolument pas compliqué !

NE JAMAIS METTRE LE NEZ DU FURETON DANS SON URINE OU EXCREMENTS


Dans sa cage, il est important de disposer plusieurs litières. Car à chaque réveil, votre petit protégé aura une envie pressante et bien souvent il ne se déplacera pas si les toilettes sont trop lointaines !
Si vous voyez qu’il recule dans un coin en levant la queue, cela signifie qu’il se prépare à faire sa petite commission. Le plus rapidement possible déplacez-le dans une litière et félicitez-le même si il ne fait rien.
Il ne sert à rien de réprimander le fureton lors d’un « accident ». Mieux vaut privilégier la récompense.

Alimentation

Vous cherchez un moyen de raccourcir la vie de votre furet ? C'est simple. Vous le nourrissez avec des croquettes. Votre furet est un carnovore stricte !


Votre éleveur a la grande sagesse de nourrir ses furets géniteurs et les furetons avec une alimentation à base de viande crue, respectant le système digestif du furet et de votre fureton. Votre furet est un carnivore. Il dispose donc d’un système immunitaire fort ce qui n’est hélas souvent pas le cas de ses consoeurs/confrères nourris avec des croquettes dont les composants sont de pauvres qualités et contiennent des substances chimiques multiples, sources d’allergies et de maladies.

Votre fureton est habitué à recevoir une alimentation de carnivore, donc pour l’essentiel de viande et d’os charnus. C’est une alimentation de très haute qualité avec des protéines, acides aminés, vitamines, minéraux et oligo-éléments en quantités suffisantes et surtout sous la forme naturelle, donc disponible et facilement métabolisable par votre fureton. Ce qui n’est que partiellement le cas pour l’alimentation industrielle contenant des vitamines de synthèses, minéraux et oligo-éléments de qualités bon marché avec également des protéines plus difficilement assimilées surtout celles sous forme azotée. En outre les croquettes sont généralement composées de 80% en céréales déclassées et d’autres déchets végétaux de piètre qualité et seulement entre 15-25% de farine de viande de provenances et compositions inconnues.
Le tout dénaturé suite à la production se faisant à hautes températures et sous pressions élevées. C’est une nourriture morte, amorphe qui n’est pas faite pour un carnivore.

Votre fureton mange donc une alimentation carnée crue lui permettant de grandir et s’épanouir de façon optimum. Grâce à cette nourriture idéale pour son système digestif, il sera moins sujet aux parasites, aux problèmes de digestion,  aux mauvaises odeurs, au tartre ou aux  infections de gencives.
Il aura un poil superbe et une vitalité enviée par beaucoup de furets. Ses crottes seront petites et moins fréquentes.

Vous aurez un furet adulte superbe et en pleine santé.

Il n'y a absolument rien de bien compliqué à nourrir votre fureton avec une alimentation à base de viande crue. Juste de la viande des os charnus un peu d’huile (colza, olive, lin, pépin de raisin, préférer celles de première pression à froid) ou/et de petites proies et vous êtes déjà prêt pour lui offrir une nourriture de très haute qualité.

La ration journalière d’un furet se situe entre :
150-200gr pour une femelle
200-500gr pour un mâle

Les quantités peuvent fluctuer suivants les saisons.
Le fureton recevra de la nourriture à volonté.

De l’eau fraîche toujours à volonté. Votre fureton nourri naturellement boit moins d’eau que ceux nourri avec des croquettes ce qui est parfaitement normal et très appréciable.
Comme viandes et petites proies vous disposez d’un choix important. Poulet, dinde, lapin, agneau, boeuf, gibier, poussin, rat, souris, caille conviennent parfaitement.
Les abats comme coeur de bœuf et de volaille, foie de génisse et de volaille permettent d’apporter en outre la quantité en vitamine A dont votre fureton a besoin..

C’est par une alimentation naturelle variée dont la viande crue et la partie essentielle que vous apportez à votre fureton puis furet adulte tout ce dont il aura besoin pour une vie en pleine santé et vitalité.

Si vous avez accès à Internet n’hésitez pas à vous s’inscrire sur le forum de
www.b-a-r-f.com  ou vous pourrez trouver des renseignements supplémentaires, aides et échanger, partager vos expériences avec d’autres membres dont l’éleveur de votre fureton.

Vaccination


La protection de votre fureton et furet adulte contre les maladies par des vaccins est un sujet très discuter. En effet, en Suisse aucun vaccin n’est spécialement conçu pour les furets.

De nos jours, la majorité des vétérinaires injectent des vaccins « multi pack » comportant plusieurs maladies. L’inoculation de ces vaccins « multi pack » provoque un stress et un affaiblissement non négligeable du système immunitaire de votre fureton. D’autant plus qu’il faut savoir que seule la maladie de carré est utile au furet dans les « multi-pack » proposés. Car les furets ne sont pas sujets aux  autres pathologies ciblées par les vaccins, sont donc totalement inutiles !

La seule maladie pour laquelle les autorités ont émis des obligations légales est la rage, qui est transmissible à l’homme. Un fureton âgé de moins de 4 mois ne devrait pas être assommé par une vaccination contre cette maladie. En outre, tout vétérinaire responsable « ne devrait jamais » administrer ce vaccin avec d’autres sérums.

Aux USA, le protocole de vaccination repris également par beaucoup de vétérinaires canadiens, recommande des rappels  échelonnés tous les 3 ans, avec si nécessaire un titrage par une simple analyse sanguine.
En Europe ce sont plus ou moins chaque pays qui émets la loi  concernant la vaccination contre la rage qui est dans beaucoup de pays obligatoire.

Les informations concernant les études ayant motivé les USA à modifier le protocole de la vaccination (tous les 3 ans) ont manifestement un certain mal à passer l’Atlantique, voilà pourquoi les vétérinaires préconisent encore les rappels annuels.

La vaccination excessive n’est pas sans risque pour la santé de votre fureton.

Parasites

Il y a une multitude de parasites divers dont le furet peut devenir l’hôte ou simplement se faire piquer (vers, puces, tiques etc). Ils peuvent parfois l’atteindre gravement dans sa santé.

Votre fureton étant nourri naturellement vous allez vous apercevoir qu’il est un mauvais hôte pour beaucoup de ces parasites.

Vers : Il y a des vers différents pouvant causer de problèmes sérieux. L’administration d’un vermifuge permet de s’en débarrasser. Cependant, il n’y a actuellement aucune matière active permettant une activité dans la durée. Les vermifuges actuels agissent sur des parasites présents. Il est donc absolument possible que votre fureton venant juste d’être vermifugé puisse à nouveau en avoir quelques jours plus tard. Vermifuger de manière prophylactique dans des intervalles disons de tous les 6 mois peut s’avérer aléatoire. La meilleure formule : Observer votre furet.
Les symptômes d’une infestation sont : diarrhées, vomissements inexplicables, pertes de poids, léchage fréquent de l’anus.
Votre furet étant nourri de viande crue, la digestion se fait relativement rapidement, ne laissant pas beaucoup de chances à de tels parasites de s’incruster.

Puces, Tiques et Cie :


Pour protéger votre furet contre de tels parasites vous trouvez sur le marché différents produits soit sous la forme liquide ou en collier. Certaines substances de ces produits peuvent cependant provoquer des allergies.

Hygiène


Pour la coupe des griffes, elle sera faite environ toutes les deux semaines, en même temps vous vérifierez ses oreilles. Vous pouvez utiliser 1 partie égale de vinaigre et d’eau, avec un linge mince et doux pour lui nettoyer ses oreilles. Pour rendre ces soins agréables, vous pouvez pour canaliser son attention lui donner une pâte vitaminée (bezo pet, nutrical, etc) en même temps que vous lui prodiguerai cette toilette. Pour le nettoyage des oreilles, évitez l’emploi des cotons tiges spéciaux pour les laver. Si vous les enfonciez trop profondément dans le canal auditif du furet il est possible de le blesser gravement (tympan). Votre éleveuse(eur) ou votre vétérinaire sont tout disposés de vous montrer comment il faut faire ce petit travail.

S’il y a déjà un animal à la maison

S’il y a déjà un furet présent à la maison, faites les présentations dans un endroit neutre.
Par exemple la baignoire fait un endroit de choix… Et a déjà fait ses preuves !
Les chats font souvent des compagnons de jeu hors pair.
Par contre les chiens sont bien souvent martyrisés par nos mustélidés ! Veillez à ce que le furet n’abuse pas de morsure ; votre chien n’aura peut-être pas beaucoup de patience…

Santé préventive


Un esprit sain dans un corps sain. Fournir au physique tout ce dont il  a besoin, c'est-à-dire pour l’essentiel: des relations sociales et un bon dosage de discipline.

  • Faites-lui voir du pays, du monde ! Socialisez-le au maximum, faites-lui découvrir de nouvelles choses !
  • Proposer-lui des nouvelles activités. (De vieilles bouteilles en pet par exemple sont très appréciés par les furets, laissez votre imagination s’exprimée

 

Education


Un furet a besoin d’éducation. Certes il n’est pas possible de l’ "éduquer" comme un chien, mais il doit connaître quelques règles de vie. Avoir un furet mordeur n’est pas plaisant pour vous et pour lui… ! En effet, pouvoir le sortir même lorsqu’il y a du monde à la maison est un plaisir pour vos visiteurs, qui la plupart du temps n’auront jamais vu un furet de leur vie et pour votre compagnon qui pourra ainsi sentir de nouvelles odeurs et jouer avec de nouvelles personnes !
Un furet doit sortir de sa cage au minimum 2h par jour. Il vous rendra au centuple le temps que vous prendrez à vous occuper de lui. Un furet enfermé dans sa cage avec très peu de sorties deviendra un petit diable lorsqu’il pourra se défouler. Par le fait qu’il ne saura se canaliser. Et cela deviendra un cercle vicieux : moins il peut sortir, plus il devient pénible et moins vous aurez envie de vous en occuper.
Les premiers jours il vous testera. Surtout n’ayez pas peur de lui. Il ne faut pas hésiter à le manipuler. Apprenez à le connaître et à vous faire connaître de lui.

Le mordillement

Tous les furetons mordillent, plus ou moins fort, ce qui est pour eux un moyen d’expression. Pour nos mains leurs petites dents de lait ne sont cependant pas très appréciées.

Dès maintenant vous devez faire comprendre à votre fureton que de tels mordillements sur votre personne doivent cesser. Autrement vous risquez fort de vous retrouver avec des mains cabossées de minuscules petites blessures. Un moyen très efficace pour le faire comprendre :
Si les mordillements deviennent trop forts, vous pouvez lui enfoncer un doigt dans la gueule en lui parlant. Ce geste est sans douleur mais extrêmement désagréable !! Ce qui lui fera très vite comprendre qu’il doit ne doit pas vous mordre.

Je vous souhaite beaucoup de plaisir avec votre fureton. Rappelez-vous qu’il est un furet et que ses besoins ne sont pas le mêmes que pour nous les humains.

Si vous aviez besoin de renseignements et/ou aides supplémentaires n’hésitez pas à contacter votre éleveur ou alors vous pouvez venir poser vos questions sur le forum de www.b-a-r-f.com

© Blublu,  Pieter Wenk 2006-2013
http://www.b-a-r-f.com/

All rights reserved.
This material may not be published, broadcast,
re-written or redistributed without prior permission by the author
.

Paypal Faire un don.

Merci pour vos soutiens. Ils vont servir récolter les fonds permettant différentes actions, comme des analyses, présences aux expositions etc. 10% sont attribués pour différentes travaux de maintenance du site/serveur.

Quantité:


bed-fluent
bed-fluent
bed-fluent